• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • mai 2015
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 4 mai 2015

Tibétains détenus et battus pour avoir protesté contre des travaux près d’un site sacré

Posté par cercletibetverite le 4 mai 2015

http://www.tibet.fr/actualites/tibetains-detenus-et-battus-pour-avoir-proteste-contre-des-travaux-pres-dun-site-sacre/

04/05/15 | 14 h 18 min  

Tibétains détenus et battus pour avoir protesté contre des travaux près d’un site sacré

Canton de Gonjo dans la préfecture Chamdo en Région autonome du Tibet.

Canton de Gonjo dans la préfecture Chamdo en Région autonome du Tibet.

De plus en plus de projet d’exploitation minière font face au Tibet et en Chine à des confrontations brutales entre la population et les responsables locaux. Les projets baignent très régulièrement dans des affaires de corruption et de détournement d’argent publique qui remplissent les poches des responsables locaux.

Les autorités chinoises ont réprimé des villageois qui protestaient contre des travaux routiers liés aux plans d’exploitation minière d’une montagne sacrée dans le canton de Gonjo au Tibet, la détention et le nombre de tibétains est encore inconnu mais de nombreux villageois sont grièvement blessé, selon les sources.

La construction de la route menant à la montagne Mini près du village d’Awong en Chamdo (en chinois, Changdu) avait repris sur ordre de la préfecture depuis le 2 Avril après avoir déjà été bloqué l’an passé par des problèmes d’opposition au projet.

« Les tibétains de ce canton sont opposés au projet de mine sur un site sacré et appels les autorités à y renoncer » nous précise Tashi Lamsang, source RFA, citant des contacts dans la région de Gonjo.

« En conséquence, le plan a été temporairement arrêté », a déclaré Lamsang.

Lorsque des responsables Tibétains locaux ont approuvé un projet distinct de développement d’installations d’accès à des sources d’eau chaude, les travaux sur la route ont repris, un groupe de 10 représentants des villages ont approchés ces responsables locaux pour demander une explication.

« Ils ont été informés que l’ordre de démarrage des travaux avait été donnée par Norbu Dondrub, le chef du canton de Gonjo, et ont été invités à se taire en échange d’argent en compensation», a déclaré Lamsang.

Les Tibétains ont ensuite été placés en surveillance lorsqu’ils ont menacés de nouvelles manifestations.

« Cela a conduit à un affrontement entre les Tibétains et la police, et de nombreux Tibétains ont été blessés » « L’hôpital de l’administration locale a refusé de traiter ceux qui avaient été blessés, les forçant à se rendre à la place dans une clinique privée pour obtenir de l’aide ».

Les chiffres exacts de ceux qui ont été arrêtés ou blessés dans l’affrontement ne sont pas encore disponibles.

Un groupe de commerçants de la région de Gonjo ont ensuite été détenu dans la capitale régionale du Tibet Lhassa après s’être rendu au bureau de liaison de la ville de Chamdo afin de plaider pour la fin de l’exploitation minière dans leur ville natale.

« Ils ont menacés les autorités que si les travaux de voirie et de l’exploitation minière n’étaient pas arrêtés, ils feront appel aux autorités du gouvernement central de Pékin ».

Les régions tibétaines de Chine sont devenus une source importante de minéraux nécessaires à la croissance économique de la Chine, et les opérations minières conduisent régulièrement à des conflits avec les Tibétains qui accusent les entreprises chinoises de perturber des sites spirituelle et de polluer l’environnement.

Propos rapportés par Lobe Socktsang pour le service tibétain de RFA. Traduit par Karma Dorjee. Rédigé en anglais par Richard Finney et traduit en Français par France-Tibet

Publié dans Tibet | Pas de Commentaire »

Appel pour un hameau de 20 foyers du haut pays sherpa Thameteng

Posté par cercletibetverite le 4 mai 2015

03/05/15 | 11 h 41 min  

Appel pour un hameau de 20 foyers du haut pays sherpa Thameteng

thameteng3

Bonjour à tous,
Les appels se multiplient pour secourir le Népal.
Dans ces circonstances dramatiques, les réseaux d’amitié et de confiance qui se sont élaborés au Népal, au fil du temps, sont précieux.
Voici l’appel que je privilégie pour que Mingma,  jeune médecin sherpa, puisse aider la vingtaine  de familles de son hameau, dans la haute Vallée de l’Everest au Népal,  hameau éloigné de tout et et qui ne recevra  aucune aide extérieure avant longtemps, comme bien d’autres villages, il est vrai …
Je lui fais bien sûr complètement confiance.
 
Pourquoi  relayer plus spécialement cet appel ?
 
Parce que Mingma  et Nouru, dont je vous parle ci-dessous, sont  les  deux  enfants  sherpas  dont je me suis occupée depuis la disparition de leur père en 1998.

Ils avaient 8 et 6 ans.

Mingma  m’envoie donc  les photos  de  Thameteng, son village, qu’il découvre  pratiquement détruit! 
Il m’appelle  » Au secours »  
thameteng4
Faut-il traduire? Les photos parlent d’ elles mêmes …
Nouru termine sa formation d’ingénieur / énergies alternatives et Mingma son aîné, ayant terminé  ses études de médecine, s’était rendu, il y a quelques semaines  à son premier poste, le  petit hôpital de Sir Edmund Hillary, à Kunde justement dans la Vallée de L’Everest,    
Le séisme a tout secoué …
 
Il a pu soigner beaucoup de blessés dont 18 personnes avec fractures ; parmi eux  quelques rescapés des camps de base des sommets  Everest et autres …
Norbu, son frère était à Kathmandu et m’a aidée à localiser un ami français, Théo,  dont nous n’avions pas de nouvelles : OUF !! Théo – 82 ans … va au mieux …
En ville, comme dans tous les villages, tout le monde craint les répliques et la vie, ou la survie, se passent en extérieur, …mais là-haut, c’est pratiquement à  4000m donc dans des conditions fort difficiles …
 
Ce village,  Thame et le hameau situé au dessus Thametang, par excellence   » remote area  » -zones isolées- ne peuvent être atteints qu’à pied … : pas d’ hélicoptères et très mauvaises conditions météo en ce moment…
 Mingma a décidé de se rendre rapidement au village afin d’apporter les premiers soins éventuels ; donner un coup de main aux habitants du hameau pour amorcer le déblaiement des gravats …et soutenir sa maman qui l’a échappé  belle ..: la maison s’est écroulée sur ses talons…  le grondement de la terre l’ayant alertée !!
Comme vous pouvez le constater, dans cette région habitée par les Sherpas,la tradition  tout le monde aide tout le monde .. .que ce soit le travail dans les champs : labours, plantations, récoltes ou pour les yacks; dans le cas présent déblayer puis envisager la consolidation ou la reconstruction;  tout cela  par un engagement de chaque famille, de chacun pour tous, comme c’est la tradition. 
 
Les sommes récoltées seront gérées par la collectivité et nous en aurons  les  détails par Mingma. 
 J’ai connu et apprécié  cette expérience  lors de mon séjour de deux ans durant les années 1987 / 88 et 89 lors du travail de mise sur pied du dispensaire de santé de Lukla, que j’avais entrepris à la demande des villageois;  dispensaire auto-suffisant depuis plus de 20 ans,  grâce à la sérieuse auto-gestion des Sherpas. 
 Je vous remercie du fond du coeur, au nom des amis sherpas « très secoués « , si je puis dire, par ces  terribles événements.
Comme vous le savez, chers amis, depuis 30 ans maintenant, je suis très attachée à ce pays et à cette population et personnellement je vous remercie aussi  du fond du coeur. J’envisage de me rendre dans la région en octobre ayant dû repousser le déplacement de ce mois d’avril /mai, hasard de calendrier …
  »  Namasté « 
Marcelle Roux 
Présidente de France-Tibet
thameteng

 

COMMENT PROCÉDER SI VOUS SOUHAITEZ AIDER CETTE PETITE COMMUNAUTÉ ISOLÉE, PAR NOTRE INTERMÉDIAIRE :

Vous pouvez adresser vos dons à France Tibet avec la mention : Opération Népal / Thametang
* soit par chèque à :
 France Tibet
BP 55
36200 Argenton sur Creuse
* soit directement par paiement paypal sécurisé via le site www.tibet.fr :
rubrique faire un don

Chère Marcelle,

 

 Merci pour le  lien.

 Oui le Népal  vient d’être fortement ébranlé par un tremblement de terre.

 Dans le Kumbu, les villages les plus atteints sont Thame et Thameteng

 Je joins quelques photos

 Presque  90%des  maisons sont détruitespar le séisme . Les habitants dorment sous les tentes et n’ont que peu de nourriture et de produits  médicaux.

 Pourriez vous lancer un appel de fonds pour la vallée de Thameteng ? Pouvez-vous demander à vos amis et contacts de nous aider ? Thameteng  compte environ 20 maisons presque toutes détruites dont la nôtre. Maman a eu la chance de s’échapper avant que la maison ne s’effrondre.

 Merci, s’il vous plait, de me faire savoir s’il est possible que vous organisiez une collecte de fonds et vous pouvez utiliser les photos.

 Amitiés

 Mingma

 Et en dernière minute ce message ce matin d’un des amis rescapés :

 

A cote de mon bureau, a 50 m dans la petite rue qui va au lavoir, le Budget Hotel qui venait d’etre (mal) construit s’est ecroule comme dans un gros trou dans le sol, burying alive 31 personnes surtout des visiteurs Indiens et tout le staff bien sur.

 

Il parait qu’il y a des tonnes de produits de first aid de tous genres a l’aeroport, mais qui sont bloquees la et que les autorites refusent de laisser sortir.  Donc l’aide ne parvient pas a ceux qui en ont besoin.  Un vrai scandale, et peut etre dans les semaines ou les mois qui viennent, les nepalais prendront le “Peoples Power”  – le Gouvernement est lamentable et attendent une chose seulement: le FRIC pour s’en mettre plein les poches comme d’hab.

 Ce qui me laisse convaincue, qu’il est pour l’instant, plus prudent d’agir au niveau local via des relations sûres .

Publié dans NÉPAL | Pas de Commentaire »

Séisme au Népal: une «fausse» photo pour récolter des fonds

Posté par cercletibetverite le 4 mai 2015

http://www.lesoir.be/868349/article/actualite/monde/2015-05-04/seisme-au-nepal-une-fausse-photo-pour-recolter-des-fonds

Séisme au Népal: une «fausse» photo pour récolter des fonds

Céline Ronquetti (St.)
Mis en ligne il y a 10 minutes

Le cliché, qui fait le tour du monde, a déjà été utilisé pour illustrer le conflit syrien en 2013.

970008636_B975450598Z.1_20150504111405_000_G374EH5NH.1-0

La prise de vue a été réalisée par Na-Son Nguyen, un photographe vietnamien. © Capture d’écran Twitter @Nasonnguye

Cette photo a fait le tour du monde et ce, depuis 2007. Lors de catastrophes ou de conflits, le cliché de ces deux enfants s’enlaçant ressort, comme lors du dernier tremblement de terre au Népal. L’image a été relayée sur les réseaux sociaux et a suscité un nombre important de commentaires : «  U ne petite fille de deux ans et demi qui est protégée par son frère de quatre ans au Népal, voici peut-être la photo la plus divine de ce siècle  ». Pourtant, la photographie a également été diffusée pour illustrer le conflit syrien en 2013 et lors des événements au Tibet en 2010.

Le photographe vietnamien Na-Son Nguyen a réagi sur son compte Twitter pour signaler que l’image véhiculée n’avait pas été capturée ces derniers jours au Népal, mais bien dans son pays d’origine en 2007. Na-Son Nguyen déplore que son cliché soit utilisé pour récolter de l’argent à l’aide d’une histoire inventée à propos des deux enfants.

 

«  Voici ma photo de deux enfants vietnamiens de l’ethnie Hnong prise en 2007 dans la province de Ha Giang, ça ne concerne pas le Népal  ».

La véritable histoire du cliché

Ce cliché a été pris dans un petit village au nord du Vietnam. Lors de la visite de Na-Son Nguyen, la petite fille a pris peur à la vue de l’appareil du photographe et a alors été enlacée par son frère dans le but de la réconforter. Le photographe a profité de cet instant pour prendre la photo. Na-Son Nguyen tente de préserver l’origine et le sens véritable de sa photographie, notamment en corrigeant chaque erreur qu’il trouve sur Internet ou en republiant le cliché sur son compte Facebook afin de mettre en garde le public contre toute manipulation.

Publié dans NÉPAL | Pas de Commentaire »

Népal et Tibet, extraordinaires cultures

Posté par cercletibetverite le 4 mai 2015

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20150503_00642348
COMINES-WARNETON

Népal et Tibet, extraordinaires cultures

En août 1994, Patrick Maton a été reçu en audience auprès du dalaï-lama. En remerciement de son combat politique pour les Tibétains.
En août 1994, Patrick Maton a été reçu en audience auprès du dalaï-lama. En remerciement de son combat politique pour les Tibétains.-Secrétariat dalaï-lama

Patrick Maton s’est rendu régulièrement au Népal. Une culture qui l’influence dans la pratique des arts énergétiques.Samedi 25 avril, un tremblement de terre frappait le Népal, avec son cortège d’images de désolation et un bilan humain qui ne cesse de s’alourdir.

Le Warnetonnois Patrick Maton, époux de Michèle Pollet, s’est rendu des dizaines de fois au Népal, de 1991 à 2006. «Depuis que je suis petit, je m’intéresse au monde qui m’entoure. Originaire de Linselles, à 13/14 ans, je me rendais en mobylette au club astronomique de Lille pour observer et photographier les étoiles. Vers seize ans, je me suis intéressé au sort des Tibétains, oppressés par les Chinois.»

En 1991, avec des amis, il se rend pour la première fois au Tibet. «Je faisais partie de l’association “ La maison des Himalayas ”, qui a mené de nombreuses missions humanitaires: financement d’achat de matériel scolaire pour les musiciens de rue de Katmandou, parrainage d’enfants défavorisés, mise en route d’un atelier de couture à Bhaktapur, médicaments pour les réfugiés tibétains, etc.»

En 1994, l’association «Les amis du Tibet», dont il est le président, convainc un groupe de parlementaires belges d’inviter le dalaï-lama.

«Cette invitation faisait suite au vote à l’unanimité d’une résolution du parlement condamnant les exactions commises au Tibet par les troupes communistes chinoises et soutenant le droit à l’autodétermination du peuple tibétain. Pour remercier la Belgique, le dalaï-lama est venu en visite.»

En août 1994, au retour d’un voyage au Tibet, Patrick Maton s’arrête à Dharamsala, en Inde, pour y rencontrer le dalaï-lama. «Cette ville accueille le gouvernement tibétain en exil. L’homme vit dans un palais, avec un toit en tôles ondulées, mais il dégage un tel rayonnement! L’audience a duré une demi-journée!»

En 1996, son association fait adopter une deuxième résolution, encore plus dure.

Lors d’un de ses voyages, il s’est fait accompagner par son fils unique, Pierre, qui est tombé amoureux d’une habitante de Katmandou. Installé à Warneton, le jeune couple a un fils de neuf ans. Depuis 2006, même s’il garde de nombreux contacts, il a cessé les activités. «J’ai eu l’impression d’en avoir fait le tour, de devoir laisser la place aux autres. À un moment donné, je crois que ce que l’on cherche, on le trouve en soi.»

Ces rencontres et expériences l’ont enrichi sur les pratiques du chamanisme. Passionné par les arts énergétiques, en 2008, il ouvre le «Centre Équilibre», à côté du magasin de pralines tenu par la famille. «Pour les taoïstes et les sages de la Chine antique, les êtres vivants et l’Univers ne font qu’Un. Le Tai-Chi-Chuan est un enseignement qui vise à vivre en harmonie avec la nature et les énergies, tout en étant en accord avec son corps.»

Une cinquantaine de personnes fréquentent les cours. «Je ne le fais pas pour l’argent, mais pour transmettre ce que les maîtres m’ont appris. J’organise des conférences: la prochaine aura lieu le jeudi 21 mai, avec Véronique du Bois, qui viendra parler des messages de l’au-delà.»

056 55 54 94ou http://centre-equilibre.com

Publié dans NÉPAL, Tibet | Pas de Commentaire »

Un projet chinois

Posté par cercletibetverite le 4 mai 2015

http://blogs.mediapart.fr/edition/tibet/article/040515/un-projet-chinois

Un projet chinois

04 MAI 2015 |  PAR POPPIE

La Chine prévoit de construire une liaison ferroviaire grande vitesse entre le Tibet et le Népal à travers l’Everest

 

traversée everest

Source The Economic Times

La Chine ne recule jamais devant la mégalomanie et les projets pharaoniques, après le détournement de grands fleuves,  Pékin  s’attaque à transpercer le Mont Everest, quitte à en oublier les désastres écologiques collatéraux… Le tout dans un but évident de sinisation de l’Himalaya et d’un rapprochement stratégique vers l’Inde.

 

La Chine envisage de construire une liaison ferroviaire stratégique à grande vitesse, longue de 540 km  entre le Tibet et le Népal; et ce en perçant un tunnel sous le Mont Everest, un projet qui pourrait  sonner l’alarme en Inde,  à propos d’une influence croissante du géant communiste dans son voisinage.

« Un projet d’extension du chemin de fer Qinghai-Tibet vers la frontière sino-népalaise à travers le Tibet permettrait de stimuler le commerce bilatéral et le tourisme compte tenu du fait  qu’il n’existe actuellement aucune liaison ferroviaire entre les deux pays « ,  annonçait ce  8 avril 2015,  le China Daily reported.

La ligne de chemin de fer devrait être livrée d’ici 2020. Cependant, il n’y a aucun commentaire sur le coût de ce projet.

Le chemin de fer Qinghai-Tibet long de 1956 km relie déjà la capitale tibétaine Lhassa au reste de la Chine et bientôt bien au-delà.

Wang Mengshu, un expert ferroviaire la Chinese Academy of Engineering, a déclaré que les ingénieurs devront faire face à un certain nombre de difficultés une fois le projet engagé…

« Si le projet devient réalité, le commerce bilatéral, en particulier celui  des produits agricoles, bénéficiera d’un véritable coup de pouce, avec le tourisme et les échanges de peuple à peuple », ajoutait-dit.

« Les changements d’altitude le long de la ligne sont très important. La ligne devrait probablement devoir passer par le Qomolangma qui obligerait les ouvriers à devoir creuser de très longs tunnels », a déclaré Wang. Qomolangma est le nom tibétain pour la montagne du Mt Everest.

Retenu par des montagnes escarpées de l’Himalaya avec ses changements «remarquables» d’altitude, le train sur cette ligne ne pourrait probablement pas dépasser une vitesse maximale de 120 km/ h.

L’ingénieur Wang indique que le projet a été entrepris à la demande du Népal et que la Chine a déjà commencé les travaux préparatoires.

Lobsang Gyaltsen, Président de la Région autonome du Tibet, a déclaré au président népalais Ram Baran Yadav lors de sa visite dans la capitale de la province du Tibet Lhassa, le mois dernier, que la Chine prévoit déjà d’étendre le chemin de fer du Tibet à Kermit, la ville chinoise la plus proche de la frontière du Népal, où une zone de commerce frontalier a été construite.

Outre le Népal, la Chine avait déjà des plans pour étendre son réseau ferroviaire tibétain jusqu’au Bhoutan et jusqu’à l’Inde afin de créer un réseau de circulation dans l’Himalaya.

Lors de sa récente visite au Népal, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a demandé aux fonctionnaires de mener une étude de faisabilité pour étendre le réseau ferroviaire à Katmandou voir au-delà.

Hu Shisheng, directeur de l’Institut chinois des relations internationales, a déclaré aux médias officiels  que l’objectif de la ligne ferroviaire est simplement d’améliorer les économies locales et le niveau de vie de la population.

La Chine a déployé avec le Népal tous les moyens possibles, et ce au grand dam de l’Inde, pour endiguer le flux des Tibétains transitant par le Népal pour rencontrer le dalaï-lama à Dharamsala.

Pékin a récemment accru son aide annuelle au Népal, passant de 24 millions précédemment à 128 millions de dollars cette année.

traduction France-Tibet

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...