• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • mai 2015
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Chine
  • > DES APPLICATIONS DONT VOUS N’AVEZ SÛREMENT PAS ENTENDU PARLER LORS DU GLOBAL MOBILE INTERNET CONFERENCE (GMIC) À PÉKIN

DES APPLICATIONS DONT VOUS N’AVEZ SÛREMENT PAS ENTENDU PARLER LORS DU GLOBAL MOBILE INTERNET CONFERENCE (GMIC) À PÉKIN

Posté par cercletibetverite le 3 mai 2015

http://fr.rsf.org/china-des-applications-dont-vous-n-avez-02-05-2015,47847.html

Des applications dont vous n'avez sûrement pas entendu parler lors du Global Mobile Internet Conference (GMIC) à Pékin

DES APPLICATIONS DONT VOUS N’AVEZ SÛREMENT PAS ENTENDU PARLER LORS DU GLOBAL MOBILE INTERNET CONFERENCE (GMIC) À PÉKIN

PUBLIÉ LE SAMEDI 2 MAI 2015.

Alors que s’est terminée, le 30 avril 2015, la 6e édition de la Global Mobile Internet Conference (GMIC) à Pékin, où se sont réunies les plus grandes entreprises du Net chinoises mais aussi des propriétaires de groupes de médias et des rédacteurs en chef de la presse écrite, Reporters sans frontières (RSF) dénonce une nouvelle fois la censure du Net opérées par les autorités, en soutenant des applications mobiles destinées à contourner la “grande muraille électronique” (Great Firewall) chinoise.

Désormais comparée à la Mobile World Conference (MWC), la GMIC accueille 25 000 participants et des centaines d’entrepreneurs, investisseurs promoteurs et autres professionnels du secteur de l’Internet mobile dans le plus grand marché du monde qu’est la Chine. Mais comme lors de la Conférence mondiale d’Internet, qui s’est tenue dans la petite ville de Wuzhen dans l’est de la Chine du 19 au 21 novembre 2014, la question de la censure du Net et du contrôle de l’information n’a pas été à l’ordre du jour des organisateurs, qui se sont prudemment abstenus de commenter l’absence de liberté sur la Toile ou la surveillance massive des internautes par les autorités de Pékin

Reporters sans frontières, qui soutient activement l’organisation Greatfire.org, présente les applications mobiles développées par Greatfire.org au cours des dernières années, qui visent à contourner la “grande muraille électronique” (ensemble des ressources humaines et des technologies mises en place par les autorités afin de filtrer et censurer tous les contenus “inappropriés” sur Internet).

« La Chine s’est rapidement développée sur le plan économique depuis les années 90, notamment grâce aux nombreux investissements étrangers qui se sont déversés dans le pays, déclare Charlie Smith de Greatfire.org. La plupart de ces investissements ont également permis le développement de l’Internet mobile. Les investisseurs privés ont longtemps promis que l’engagement économique avec la Chine permettrait de réduire la censure et le contrôle de la liberté d’expression. Tandis que les investisseurs privés ont récolté les fruits de leurs investissements, la liberté d’expression s’est empirée. De plus, le développement de l’Internet mobile en Chine n’a fait que multiplier les possibilités pour les autorités d’identifier ceux qui osent critiquer le gouvernement. »

En mettant leur compétence au service du combat contre la censure et le contrôle de l’information en Chine, les membres de Greatfire.org accomplissent un travail incommensurable pour redonner à la population chinoise leurs libertés fondamentales, et leur droit à l’information, quotidiennement bafoués par les autorités, déclare Benjamin Ismaïl, responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters sans frontières. Il est essentiel de faire connaître au plus grand nombre, les applications mobiles développées par Greatfire.org, afin de permettre à tous les internautes de contourner la censure de Pékin.« 

Les applications développées par Greatfire.org

DES APPLICATIONS DONT VOUS N’AVEZ SÛREMENT PAS ENTENDU PARLER LORS DU GLOBAL MOBILE INTERNET CONFERENCE (GMIC) À PÉKIN dans Chine logo_fb-90747Free browser :

Permet de contourner la grande muraille et d’accéder aux sites bloqués, accessibilité à Google, Twitter, Facebook, permet de regarder les vidéos YouTube à grande vitesse.

Téléchargement : https://bitbucket.org/greatfire/tes…

fb_screen_shot_-f74ca dans Chine

pp_60-d0f2cPaopao :

Que ce soit pour obtenir des conseils pour contourner la censure ou vendre des chatons, la sécurité des réseaux, Paopao fournit des information non censurées. Paopao est le fruit de la collaboration de personnes concernées par le développement d’Internet en Chine, de reporters qui soutiennent la liberté de la Toile, de techniciens et de cyber-activistes.

Téléchargement : https://raw.githubusercontent.com/g…

screen_shot_pp-a2d10

cdt60-e469cChina Digital Times :

« China Digital Times » est un projet de recherche de l’université de Berkeley sur la liberté en ligne. Ce site d’information combine les dernières technologies du Web 2.0 et les contributions éclairées d’internautes.

Téléchargement : https://raw.githubusercontent.com/g…

screen_shot_cdt-0047a

fwb60-f9b41Free Weibo :

Bienvenu sur Free Weibo. Nous vous donnons la possibilité d’effectuer anonymement et sans filtre des recherche sur le réseau social Sina Weibo.

Téléchargement : https://raw.githubusercontent.com/g…

screen_shot_fwb-86246

Ces logiciels ont été développés par GreatFire.org. Nous souhaitons que tous nos logiciels deviennent open source. Visitez https://github.com/greatfire/wiki pour voir d’autres projets open source et nos mirroirs débloqués.

Un “Ennemi d’Internet” qui peut être vaincu grâce à “Collateral Freedom”

La Chine fait partie des États qui ont mis en place les systèmes de censure et de surveillance du Net les plus sophistiqués au monde. En 2015, le pays figure toujours parmi les « ennemis d’Internet  ».

Pour lutter contre la censure en ligne, RSF a lancé une opération de déblocage de sites d’information censurés dans le monde. Deux d’entre eux sont chinois : Tibet Post International et Mingjing News , aujourd’hui accessibles depuis les territoires où ils sont d’ordinaire prohibés.

Pour cette initiative, RSF a utilisé un dispositif original utilisé par Greatfire.org pour débloquer des sites de médias étrangers bloqués en Chine : « Collateral freedom« . Fondé sur la technique du mirroring, ce dispositif consiste à dupliquer les sites censurés et à en héberger les copies sur des serveurs de géants du Web, tels Amazon, Microsoft ou Google. Rendre ces services inaccessibles reviendrait à priver des milliers d’entreprises de technologies essentielles, engendrant un coût économique voire politique très élevé, difficile à assumer pour le gouvernement chinois.

La Chine se situe à la 176e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2015 établi par Reporters sans frontières.

Laisser un commentaire

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...