• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 31 mars 2015

Le gouverment chinois se sert peut-être de votre PC pour faire taire ses dissidents

Posté par cercletibetverite le 31 mars 2015

http://www.01net.com/editorial/650712/le-gouverment-chinois-se-sert-peut-etre-de-votre-pc-pour-faire-taire-ses-dissidents/
Le gouverment chinois se sert peut-être de votre PC pour faire taire ses dissidents

Depuis plusieurs jours, le site GitHub subit des attaques par déni de service. Les attaquants sont des internautes qui se sont infectés à leur insu au travers des services de Baidu, le Google chinois.

Le gouverment chinois se sert peut-être de votre PC pour faire taire ses dissidents dans Chine default
01net.
le 31/03/15 à 16h09
dot dans Chine
laisser un avis
dot
dot
dot
200.759331
dot
GitHub commence à peine de sortir la tête de l’eau. Depuis le 26 mars, le site de partage américain se trouvait sous le feu d’attaques par déni de service distribué (DDoS) particulièrement violentes. Ce n’est que depuis hier que les administrateurs ont réussi à juguler l’attaque et à rétablir leurs services. Parallèlement, des chercheurs en sécurité ont mené l’enquête pour connaître l’origine et la raison de cette attaque. Leur conclusion est stupéfiante : il s’agirait en fait d’une attaque DDoS orchestrée par le gouvernement chinois pour stopper la diffusion de deux sites web dissidents : Greatfire.org et The Chinese New York Times. Ces deux sites utilisaient, en effet, GitHub pour contourner la censure chinoise. Mais le plus étonnant dans cette affaire est que l’attaque s’appuie sur des millions d’Internautes qui se sont infectés à leur insu via un Javascript malveillant qui réalisait des connexions vers GitHub en arrière-plan, ni vu ni connu.

Injection de code dans les réseaux chinois

Comment est-ce possible ? L’analyse technique de la société suédoise NetreSec est particulièrement limpide à ce sujet. L’opération s’appuie en réalité sur les services Web de Baidu. Surnommée le « Google chinois », cette société propose, comme son alter ego américain, des services publicitaires ou d’analyse statistique baptisés Baidu Ads et Baidu Analytics. Ceux-ci peuvent être intégrés sur n’importe quel site web, en Chine ou ailleurs.
Lorsqu’un Internaute surfe sur un site qui utilise ces services, une requête est envoyée vers les serveurs de Baidu en Chine. Mais dans certains cas, la réponse est interceptée au niveau des réseaux chinois pour être remplacée par le code Javascript malveillant. Eh hop, l’ordinateur est transformé en PC zombies, à la solde des censeurs chinois. D’après NetreSec, « environ 1 % des requêtes vers Baidu Analytics reçoivent en réponse le Javascript malveillant ». Selon GreatFire.org, plus de 10 millions d’Internautes seraient concernés par ce diabolique stratagème, répartis dans le monde entier.
Autre détail intéressant : seuls les Internautes extérieurs à la Chine sont concernés par cette injection de code. Ce qui fait dire à la plupart des chercheurs que l’auteur de cette attaque ne peut être que le gouvernement chinois, car c’est le seul à avoir la main sur le trafic entrant et sortant. En somme, les autorités chinoises recrutent des millions de PC zombies dans le monde pour faire taire les dissidents.

Bloquer les services Baidu pour se protéger

Que peut faire un Internaute pour éviter de se retrouver dans les griffes du gouvernement chinois ? Le plus simple est encore de bloquer systématiquement les codes Javascript relatifs aux services web de Baidu, comme le suggère un utilisateur du forum Hacker News. La procédure est un peu technique. Sur Chrome, par exemple, il faut aller dans « Paramètres -> Afficher les paramètres avancés -> Confidentialité -> Paramètres de contenu… -> JavaScript -> Gérer les exceptions ». Puis ajouter « [*.]baidu.com » comme domaine à bloquer. Sur Firefox, nous conseillons d’installer l’extension Ghostery, qui permet de bloquer facilement tous les codes JavaScript dans une page (disponible également sur Chrome).

Lire aussi :
La Chine renforce la censure sur Internet en bloquant les VPN, le 30/01/2015

 

Publié dans Chine | Pas de Commentaire »

Le dernier jour du dalaï-lama au Tibet

Posté par cercletibetverite le 31 mars 2015

http://actualites.sympatico.ca/curiosite/en-ce-jour-du/dalai-lama

Le dernier jour du dalaï-lama au Tibet

Par le 31 mars, 2015

 Le dernier jour du dalaï lama au Tibet

Le 31 mars 1959, après une quinzaine de jours de marche à travers l’Himalaya, Tenzin Gyatso, 14e dalaï-lama, quitte le Tibet pour se réfugier en Inde où il vit encore à ce jour.

Intronisé chef spirituel et temporel du Tibet à l’âge de 15 ans, le dalaï-lama accède au pouvoir à la suite de la prise de contrôle du Tibet par la République populaire de Chine dirigée par Mao Zedong.

Après avoir signé un accord avec la Chine, le jeune dalaï-lama tente désespérément de maintenir la paix, mais le durcissement de la politique chinoise augmente les tensions entre la population tibétaine et le nouvel occupant, forçant le chef spirituel à s’enfuir, déguisé en domestique, pendant la nuit du 17 mars 1959.

Au cours de ce périple dangereux, le dalaï-lama et ses fidèles compagnons affrontent des tempêtes de neige et de sable ainsi que des pluies diluviennes. Le trajet les force à traverser des cols couverts de plus de 6 000 mètres d’altitude. Tout au long de leur parcours, des messagers leurs rapportent des nouvelles dévastatrices de la répression chinoise. Quelques jours avant d’atteindre les frontières de l’Inde, le jeune chef combat une forte fièvre qui se transforme en dysenterie. Il traverse finalement la frontière sur le dos d’un dzo le 31 mars 1959.

On estime que plus de 100 000 personnes ont fui le Tibet à la suite du départ du dalaï-lama.

Voici des images du dalaï-lama lors de son arrivée en Inde

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Le dalaï-lama est sur Twitter ! Voici quelques paroles de sagesse :

Le dernier jour du dalaï-lama au Tibet dans Dalai Lama

Dalai Lama         @DalaiLama Suivre

Idealistic as it may sound, altruism should be the driving force in business, not just competition and a desire for wealth.

 dans Dalai Lama
Dalai Lama         @DalaiLama Suivre

Being aware of a single shortcoming within yourself is far more useful than being aware of a thousand in someone else.

Dalai Lama         @DalaiLama Suivre

If we want to improve humanity, we have to start with individuals.

Publié dans Dalai Lama | Pas de Commentaire »

La Chine condamne à la prison un musulman à cause de sa barbe

Posté par cercletibetverite le 31 mars 2015

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/La-Chine-condamne-a-la-prison-un-musulman-a-cause-de-sa-barbe-2015-03-31-1297231

La Chine condamne à la prison un musulman à cause de sa barbe

Dans la province musulmane du Xinjiang, un homme de 38 ans a été condamné à six ans de prison pour s’être laissé pousser la barbe, tandis que son épouse écopait de deux ans de prison pour avoir porté le voile et une burqa.

31/3/15 – 09 H 32

Une délégation ouïgoure de la province musulmane du Xinjiang en Chine lors d’une rencontre à Péki...

(Andy Wong/AP)

Une délégation ouïgoure de la province musulmane du Xinjiang en Chine lors d’une rencontre à Pékin le 10 mars.

Cette décision relève d’une vaste campagne contre « les idées extrémistes ».

La répression chinoise dans la province autonome musulmane du Xinjiang lancée depuis plusieurs années prend parfois des tournures inattendues. Le tribunal de la ville de Kashgar a condamné un homme de 38 ans à six ans de prison pour avoir « provoqué des troubles » en « se laissant pousser la barbe ». Le même tribunal a condamné dans le même temps son épouse à une peine de deux ans de prison, a rapporté le 29 mars le Quotidien de la jeunesse de Chine.


L’homme « avait commencé à se laisser pousser la barbe depuis 2010, tandis que sa femme portait un voile et une burqa masquant le visage », a indiqué le journal. Le couple a finalement été reconnu coupable d’« avoir attisé des querelles et provoqué des troubles », motif d’accusation imprécis utilisé habituellement par la justice chinoise, qui opère toujours sous l’étroit contrôle du pouvoir politique.

La barbe et le voile associés aux « idées extrémistes »

Les autorités provinciales au Xinjiang mènent depuis plus d’un an une vaste campagne contre la barbe et le port du voile, pratiques associées dans les messages officiels aux « idées extrémistes ».

Sous le nom d’« Objectif Beauté », cette campagne encourage notamment les femmes à se promener tête nue et à abandonner le voile, pratique assez répandue parmi les Ouïgours, des musulmans turcophones constituant la principale ethnie des 22 millions d’habitants du Xinjiang.

Le couple de Kashgar avait été « rappelé à l’ordre à plusieurs reprises » avant d’être interpellé et poursuivi, a souligné le Quotidien de la jeunesse, citant des responsables locaux. Les autorités judiciaires de Kashgar, interrogées par le journal, ont assuré que « tout un groupe de contrevenants aux règlements (contre) le port de la barbe, du voile et de la burqa » avaient été poursuivis et condamnés depuis le début de l’année.

Une politique chinoise répressive à l’égard des Ouïgours

Experts et groupes de défense des droits de l’homme estiment que la politique répressive de Pékin à l’égard de la culture et de la religion des Ouïgours alimente les tensions au Xinjiang, vaste région aux confins de l’Asie centrale.

Les violences s’y sont multipliées l’an dernier, faisant au moins 200 morts lors d’une série d’attentats et d’affrontements meurtriers avec les forces de l’ordre, invariablement imputés par Pékin à des « séparatistes » et « extrémistes religieux ».

Dorian Malovic

Publié dans Chine | Pas de Commentaire »

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...