• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Dalai Lama
  • > Tibet : quand le Parti communiste veut avoir son mot à dire sur la réincarnation du dalaï-lama

Tibet : quand le Parti communiste veut avoir son mot à dire sur la réincarnation du dalaï-lama

Posté par cercletibetverite le 14 mars 2015

http://www.lepoint.fr/monde/tibet-quand-le-parti-communiste-veut-avoir-son-mot-a-dire-sur-la-reincarnation-du-dalai-lama-14-03-2015-1912792_24.php

Tibet : quand le Parti communiste veut avoir son mot à dire sur la réincarnation du dalaï-lama

Le Point – Publié le 14/03/2015 à 15:33

Le dalaï-lama imagine sa réincarnation en femme ou même en abeille… Un pied de nez aux autorités chinoises qui veulent imposer leur validation.

"Si un 15e dalaï-lama venait et faisait honte à la fonction, l'institution serait ridiculisée", estime le dalaï-lama.

« Si un 15e dalaï-lama venait et faisait honte à la fonction, l’institution serait ridiculisée », estime le dalaï-lama. © AFP PHOTO / SCANPIX DENMARK / CLAUS BECH

« La réincarnation du dalaï-lama doit être approuvée par le gouvernement central, et non par d’autres parties, y compris le dalaï-lama lui-même. Sans l’approbation du gouvernement central, sa réincarnation est illégale. » Non, ce n’est pas un gag. C’est ce que vient de déclarer très sérieusement Zhu Weiqun, le chef du Comité pour les affaires ethniques et religieuses du Comité national du PC chinois lors de la Conférence consultative politique du peuple chinois, l’organe consultatif politique suprême du pays.

En clair, pour Pékin, le dalaï-lama n’a pas son mot à dire sur sa réincarnation. Ce n’est pas lui qui décide, c’est le gouvernement chinois qui doit valider sa réincarnation. Pour appuyer son discours, Zhu Weiqun a même diffusé un document remontant à une « ordonnance en 29 articles pour une gouvernance plus efficace du Tibet« , promulguée en 1793, dans lequel l’empereur de Chine valide la réincarnation.

Derrière cette étonnante déclaration, il y a un bras de fer. Pékin tente de contrecarrer les récentes déclarations du dalaï-lama, qui a affirmé qu’il ne souhaitait pas avoir de successeur et que la tradition de réincarnation du bouddhisme tibétain cesserait après sa mort. De quoi rendre Pékin ivre de rage alors que les dirigeants chinois prétendent depuis des années vouloir désigner le successeur de celui qui a reçu le prix Nobel en 1999.

« L’institution serait ridiculisée »

Pour décrédibiliser les vues de Pékin sur le choix de son successeur, le dalaï-lama, âgé de 79 ans, multiplie les déclarations pour expliquer qu’une réincarnation organisée par la Chine n’aurait aucun sens. Récemment, il a ainsi expliqué que « l’institution du dalaï-lama existe maintenant depuis près de cinq siècles. Cette tradition peut s’arrêter avec le 14e dalaï-lama. Si un 15e dalaï-lama venait et faisait honte à la fonction, l’institution serait ridiculisée. » Et le chef religieux d’enfoncer le clou en déclarant qu’il ne voyait pas pourquoi il ne se réincarnerait pas en femme… ou même en abeille.

Pour couper court au diktat de Pékin, qui a déjà désigné plusieurs successeurs dans le passé, le dalaï-lama a de toute façon organisé sa succession et scindé son pouvoir en deux. Il reste bien le chef spirituel des bouddhistes. Mais il a cédé en 2011 son pouvoir politique à un Premier ministre, élu au suffrage universel par la communauté en exil. Le premier titulaire du poste est le juriste Lobsang Sangay, actuellement en visite en France (il a été reçu par plusieurs députés) pour plaider la cause du Tibet et participer à un rassemblement à Paris commémorant le soulèvement avorté de 1959 à Lhassa contre l’occupation chinoise.

Laisser un commentaire

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...