• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • février 2015
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 24 février 2015

Une momie retrouvée dans une statue bouddhique

Posté par cercletibetverite le 24 février 2015

http://www.lepoint.fr/insolite/une-momie-retrouvee-dans-une-statue-bouddhique-24-02-2015-1907481_48.php?google_editors_picks=true

Une momie retrouvée dans une statue bouddhique

Le Point – Publié le 24/02/2015 à 12:39 – Modifié le 24/02/2015 à 13:00

Des universitaires néerlandais ont découvert sous le vernis doré d’une statue bouddhique du XI ou XIIe siècle les restes d’un moine chinois.

Des chercheurs néerlandais ont découvert des restes humains dans une statue bouddhique ancienne de plus de mille ans.

Des chercheurs néerlandais ont découvert des restes humains dans une statue bouddhique ancienne de plus de mille ans. © DRENTS MUSEUM
Par

L’analyse d’une statue bouddhique remontant aux XI-XIIe siècles vient de révéler un secret jusqu’alors bien gardé : la présence d’une momie. Pratiquée au centre médical de Meander à Amersfoot (Pays-Bas), cette « autopsie » a permis de mettre au jour un squelette humain vieux de plus de mille ans. À en croire les premiers indices récoltés par Erik Bruijn, un spécialiste de l’art bouddhique, la momie pourrait être celle d’un célèbre maître bouddhiste chinois connu sous le nom de Liuquan. Selon le NL Times, un journal néerlandais anglophone, il s’agit là d’une première. Jamais une statue n’avait en effet dissimulé dans ses entrailles des restes humains.

Pour percer les mystères de cette statue, les chercheurs néerlandais lui ont fait subir une batterie de tests. C’est grâce à un CT-Scan, un examen aux rayons X permettant de recréer une image 3D d’une structure anatomique, que le voile a été levé. Des prélèvements effectués à l’intérieur du Bouddha ont également permis de découvrir des reliques très particulières à la place même des organes : des rouleaux de papier recouverts de caractères chinois. En revanche, il ne s’agit pas là d’une première. En 2005, l’analyse à Paris de statues coréennes remontant à l’époque Koryo (X-XIVe siècles) avait révélé la présence de perles, de graines ou encore de morceaux de tissu.

Selon les chercheurs néerlandais, cette découverte pourrait être le résultat d’une automomification. Cette pratique, interdite depuis le XIXe siècle, obligeait ceux qui s’y soumettaient à suivre un régime très particulier jusqu’à ce que mort s’ensuive. Le processus, long de plusieurs milliers de jours, se concluait par l’emmurement du moine dans une cavité toute juste assez grande pour l’accueillir. Ce dernier devait s’y tenir dans la position du lotus et faire sonner une cloche tous les jours pour signaler qu’il était encore en vie. Après le dernier tintement, ses congénères attendaient encore mille jours avant d’ouvrir la tombe et de constater la momification. Pour les plus curieux, sachez que le Bouddha est actuellement exposé au musée d’Histoire naturelle de Budapest (Hongrie) jusqu’en juin 2015.

 

Publié dans BOUDDHISME | Pas de Commentaire »

Des anniversaires sensibles au Tibet inquiètent la Chine

Posté par cercletibetverite le 24 février 2015

http://www.tibet-info.net/www/Des-anniversaires-sensibles-au.html#.VOytky6EJiA

Des anniversaires sensibles au Tibet inquiètent la Chine

mardi 24 février 2015 par Monique Dorizon , Rédaction

Inaugurant le Nouvel An tibétain, ou Losar [1], le 19 février 2015, qui se trouve être également le jour de la Fête du Printemps chinoise, l’agence officielle de presse chinoise Xinhua a déclaré le 18 février qu’au cours de la prochaine année, le Tibet marquerait des anniversaires cruciaux. Elle a ajouté que le gouvernement serait attentif à toute menace à la stabilité.

L’agence poursuit en rappelant qu’en septembre, la Chine commémorera le 50ème anniversaire de la fondation de la « Région Autonome du Tibet« .
L’anniversaire tombe réellement le 9 septembre ; et on avait l’habitude de le célébrer à cette date, mais à la suite de la mort de Mao Zedong ce jour-là en 1976, l’anniversaire a été déplacé au 1er septembre.

Cette année marque également le 30ème anniversaire de l’envoi par la Chine du premier groupe d’étudiants tibétains pour étudier dans les villes intérieures, pour stimuler le développement de cette région enclavée de l’Himalaya. Les critiques affirment, cependant, que le véritable objectif de la Chine est d’éduquer les plus intelligents des enfants tibétains dans la culture chinoise dans un environnement social chinois avec l’objectif à long terme de siniser le plateau tibétain.

Toutefois, selon l’article de Xinhua, « les deux anniversaires serviront de rappels de la façon dont le Tibet, « un trou perdu avec un système de servage inhumain », s’est développé au cours des dernières décennies« .
L’article dit que le Tibet, resté l’une des régions les plus pauvres de la deuxième plus grande économie du monde, visera à maintenir une croissance économique de 12 %, la même que l’an dernier ; le but étant de remplir l’objectif de la Chine de parvenir à une société aisée en 2020.

L’article a également précisé que cette année, le Dalaï Lama aura 80 ans, « une circonstance déjà utilisée par l’exilé politique comme une occasion de prêcher l’indépendance de facto du Tibet« . Il a critiqué le chef spirituel du Tibet pour avoir déclaré en décembre 2014 que « son rôle religieux traditionnel devrait cesser avec sa mort« , affirmant que cela allait à l’encontre de la tradition du bouddhisme tibétain [2].

L’article dit aussi que, lors qu’une conférence de travail au niveau régional, Chen Quanguo [3], le chef du Parti communiste au Tibet, avait exhorté les responsables de la région à rester vigilants pour tout ce qui pourrait menacer la stabilité. « Maintenir la stabilité est toujours un défi au Tibet (…) la stabilité prévaut sur tout« .
L’article mentionne également que, dans les premières semaines de cette année, la tension et la confrontation étaient déjà sensibles entre Pékin et l’Occident au sujet du Tibet, le président américain Barack Obama ayant chaleureusement accueilli le Dalaï Lama à Washington malgré les protestations de Pékin.

Source : Tibetan Review, 20 février 2015.

Publié dans Tibet | Pas de Commentaire »

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...