• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • février 2015
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Non classé
  • > NGABA ( TIBET ), 15 février 2015 : Les forces de sécurité chinoises envoyées en amont du Nouvel An Tibétain

NGABA ( TIBET ), 15 février 2015 : Les forces de sécurité chinoises envoyées en amont du Nouvel An Tibétain

Posté par cercletibetverite le 16 février 2015

http://www.tibet.fr/site/index.php?itemid=23832

NGABA ( TIBET ), 15 février 2015 : Les forces de sécurité chinoises envoyées en amont du Nouvel An Tibétain

Category: General
Posté par : RFT
Date : 15/02
Une semaine avant le Nouvel An tibétain les forces de l’ordre affluent

2015-02-13
RFA, lien original ici

Différentes sources tibétaines rapportent que des troupes paramilitaires chinoises se sont déversées en grand nombre au cours de ces derniers jours dans une zone tibétaine du Sichuan, intimidant ouvertement les habitants et soulevant la peur d’un face à face musclé.

L’augmentation d’une présence paramilitaire dans cette préfecture autonome tibétaine arrive pile une semaine avant Losar, le Nouvel An tibétain selon le calendrier lunaire, qui permet de larges rassemblements dans toutes les régions tibétaines.

Cela relance des tensions dans des communautés déjà bouleversées par les protestations et le poids des contrôles de sécurité en recrudescence.
« Cette région précisément est toujours sous le contrôle strict de la Chine. »
« Ces dernières années, dans le Comté et son voisinage, les Chinois ont établi de nouveaux postes de police et des campements militaires et des troupes restent en position tout au long de l’année. « 
« Mais, il apportent encore de nouvelles troupes, ainsi beaucoup de camions sont arrivés ces derniers jours. »

« Les forces de sécurité manifestent une attitude hostile à l’égard des Tibétains et les intimident ouvertement, blessant leur sensibilité. »

Avec un grand nombre de nomades tibétains arrivant également dans le Comté, mais pour acheter des provisions pour les célébrations de la nouvelle année, les tensions entre les Tibétains et les forces de l’ordre pourraient vite s’envenimer.

Un habitant de Ngaba confirme que que la police paramilitaire et d’autres groupes des forces de l’ordre sont présents en ville en un nombre plus grand que de coutume.

«  Des chekpoints ont été placés sur les routes toutes les 4 ou 5 maisons tibétaines et la police vérifie les cartes d’identité de tout le monde. « 
 » Les gens de la région disent que le comportement menaçant des Chinois pourrait bien causer d’autres ennuis. « 

Sonam, Tibétain en exil en Suisse, confirme également :  » Tout le Comté est au plus haut niveau d’alerte. « 

Armés jusqu’aux dents :

Sonam continue :  » Des soldats et des policiers  » armés jusqu’aux dents  » avaient déjà été déployé à Ngaba en décembre à la suite d’une auto-immolation et de protestation. D’autres troupes avaient été envoyées au monastère de Kirti (même comté) pour rehausser la surveillance. »

Le monastère de Kirti a été la scène de plusieurs immolations par le feu ainsi que des manifestations des religieux à l’encontre du pouvoir chinois.
Les autorités avaient mené l’assaut contre l’établissement religieux en 2011, arrêtant des centaines de moines pour une  » rééducation politique  » tandis que les Tibétains qui avaient tenté de les protéger ont été frappés et jetés en prison.

Depuis les protestations de 2008, les démonstrations contre le pouvoir chinois continuent régulièrement, le plus marquant étant les 136 Tibétains qui se sont immolés par le feu.

Reportage Kunsang Tenzin pour RFA’s Tibetan Service et Dan Zhen pour le Service mandarin.
Traduction Rigdhen Dolma et Jennifer Chou.
Ecrit en Anglais par Richard Finney.

Traduction France Tibet


__________________________________________________________________________

Chinese paramilitary troops have poured in large numbers over the last few days into a Tibetan-populated county of western China’s Sichuan province, openly intimidating local residents and raising fears of a clash, Tibetan sources in the region and in exile say.

The heightened security presence in Ngaba (in Chinese, Aba) county in the Ngaba Tibetan Autonomous Prefecture comes just a week ahead of Losar, the Tibetan Lunar New Year, which is celebrated for two weeks in large gatherings across Tibetan regions.

It has also raised tensions in a community already rocked by earlier protests and burdened by tight security controls, a local source told RFA’s Tibetan Service on Friday.

“This area especially is always under strict Chinese control,” RFA’s source said, speaking on condition of anonymity.

“Over the last few years, the Chinese have opened new police stations and set up barracks in the county and nearby areas, and troops are stationed here throughout the year.”

“But now they are bringing in more troops, with many trucks arriving in just the last few days,” he said.

“The security forces are displaying a hostile attitude toward the Tibetans and are openly intimidating them, hurting local feelings,” he added.

With large numbers of Tibetan nomads now also arriving in the county’s main town to buy supplies for New Year’s celebrations, tensions between Tibetans and security forces could easily lead to protests, he said.

Also speaking to RFA, a Ngaba resident said that “unusually large” numbers of Chinese paramilitary police and other security forces are now present in the town.

“Checkpoints have been set up along the roads at a distance of every four or five Tibetan houses, and police are checking everyone’s identification papers,” the source said, also speaking on condition of anonymity.

“The local people are saying that threatening behavior by the Chinese may cause another disturbance,” he said.

“The entire county is in a heightened state of alert,” Sonam, a Tibetan living exile in Switzerland, told RFA, citing contacts in Ngaba.

Armed to the teeth

Military and police personnel “armed to the teeth” had earlier been deployed in Ngaba in December following a self-immolation and other protests, Sonam said.

“Now, as the Tibetan New Year approaches, a large number of military trucks have arrived in Ngaba county.”

“Additional forces were sent to [Ngaba’s] Kirti monastery to beef up surveillance there,” he said.

Kirti monastery has been the scene of repeated self-immolations and other protests by monks, former monks, and nuns opposed to Chinese rule in Tibetan areas.

Authorities raided the institution in 2011, taking away hundreds of monks and sending them for “political re-education” while local Tibetans who sought to protect the monks were beaten and detained, sources said in earlier reports.

Sporadic demonstrations challenging Chinese rule have continued in Tibetan-populated areas of China since widespread protests swept the region in 2008, with 136 Tibetans to date setting themselves ablaze to oppose Beijing’s rule and call for the return of exiled spiritual leader the Dalai Lama.

Reported by Kunsang Tenzin for RFA’s Tibetan Service, and by Dan Zhen for the Mandarin Service. Translated by Rigdhen Dolma and Jennifer Chou. Written in English by Richard Finney.

Laisser un commentaire

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...