• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • janvier 2015
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 13 janvier 2015

Uniqlo: Les usines fournissant le groupe, pointées du doigt

Posté par cercletibetverite le 13 janvier 2015

http://www.20minutes.fr/sante/1516371-20150113-uniqlo-usines-fournissant-groupe-pointees-doigt

CHINE Une polémique qui intervient alors que le groupe veut étendre la présence de sa marque vedette…

Uniqlo: Les usines fournissant le groupe, pointées du doigt

La magasin Uniqlo ouvre ses portes à Strasbourg,vendredi 14 novembre à11h.

La magasin Uniqlo ouvre ses portes à Strasbourg,vendredi 14 novembre à11h. – F. Hernandez / 20 Minutes

20 Minutes avec agences

    • Créé le 13.01.2015 à 17:32
    • Mis à jour le 13.01.2015 à 17:37
    • Le groupe d’habillement japonais Fast Retailing, connu pour sa marque phare Uniqlo, se fournit auprès d’usines chinoises qui mettent en danger la santé de salariés contraints de patauger dans les eaux usées et de travailler dans une chaleur infernale.

C’est ce que vient de révéler et de dénoncer l’association des Etudiants et universitaires contre les agissements répréhensibles en entreprise (Sacom), une ONG de Hong Kong. L’association de défense des droits de l’Homme, qui a mené l’enquête entre juillet et novembre 2014 et accuse également la direction de ces usines d’autoritarisme, a rendu publique son enquête au moment où le japonais veut étendre la présence de sa marque vedette dans le monde pour rivaliser avec ses concurrents Zara, H&M ou Gap.

Ouverture d’une enquête

Le groupe a expliqué avoir des vues divergentes sur certains des sujets évoqués par Sacom mais a annoncé l’ouverture d’une enquête et reconnu que l’association avait soulevé «plusieurs problèmes».

D’après cette dernière, le groupe et sa marque connue pour ses vêtements chics, basiques et bon marché, se fournissent auprès de deux usines situées dans la province de Canton, dans le sud de la Chine, dont les salariés effectuent des horaires à rallonge pour des bas salaires dans des conditions dangereuses.

Une salariée repasse entre 600 et 700 chemises par jour

«Ces usines ont négligé la sécurité au travail, mettant les salariés en danger», précise l’association. Celle-ci cite «des températures extrêmement élevées, des eaux usées inondant le sol, des installations dangereuses, une aération défectueuse avec un air ambiant chargé de poussières de coton, des odeurs irritantes et de hauts risques de voir se produire des problèmes électriques».

Les enquêteurs de Sacom «ont vu des salariés tomber de leur chaise en manipulant les machines à tricoter», ajoute le rapport. «En tant que principal acheteur de ces deux usines, Uniqlo a violé son engagement» à se conformer aux principes de la «responsabilité sociale en entreprise», ajoute Sacom. L’association donne l’exemple d’une salariée qui repasse entre 600 et 700 chemises par jour, travaillant jusqu’à 14 heures, pour 0,29 yuan (0,05 dollar) l’unité.

Publié dans Chine | Pas de Commentaire »

Islamisme et liberté de la presse, l’embarras chinois

Posté par cercletibetverite le 13 janvier 2015

http://www.lenouveleconomiste.fr/islamisme-et-liberte-de-la-presse-lembarras-chinois-25706/

La Chine s’est éveillée

Islamisme et liberté de la presse, l’embarras chinois

Les commentaires quelque peu nuancés de la presse chinoise

 

chine-charlieDes journalistes et supporters de la liberté de la presse rendant hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo, devant The Foreign Correspondents’ Club à Hong Kong.

 

Les Chinois, les autorités comme le peuple, condamnent sans hésiter l’attentat islamiste contre le journal Charlie Hebdo. Mais ici et là, les commentaires varient.

Tous tombent d’accord pour condamner le terrorisme islamiste. Tous y sont d’ailleurs d’autant plus enclins que les islamistes frappent aussi en Chine et y commettent des crimes qui n’ont rien à envier, pour la barbarie et la cruauté, à celui commis en France le 7 janvier.

Mais les journaux, qui rendent compte des faits très objectivement, en reprenant tous les détails qu’on peut connaître en France, expriment en Chine la position du gouvernement. Et ce dernier est manifestement gêné par la cible des terroristes : la liberté de la presse. Cette liberté ne fait nullement partie des principes du gouvernement chinois qui contrôle toute la presse, écrite et audiovisuelle. Le Global Times préconise le “respect des civilisations” et recommande de “ménager la sensibilité” des musulmans. Il se moque des dirigeants occidentaux qui n’osent pas contrôler les médias et encadrer la liberté d’expression. Dans un autre organe, un commentateur considère l’attentat contre notre journal satirique comme le résultat de la liberté de la presse et écrit carrément : “Nous avons de la chance de ne pas avoir ce genre de liberté de la presse en Chine”.

“la Syrie est le berceau de la pagaille au Moyen-Orient”. Ce pays est aussi un bastion de l’EIIL. Et la France n’a rien fait pour encourager la réconciliation entre le gouvernement syrien et l’opposition armée”

Sur les réseaux sociaux en revanche, les propos sont d’une autre nature. Certains font l’éloge des journalistes de Charlie Hebdo, jugeant qu’ils avaient “de la sympathie pour les faibles et protestaient contre l’injustice, en utilisant leur crayon pour faire sourire les gens”. Un autre va plus loin : “Les terroristes rêvent d’étouffer la liberté de la presse en massacrant les journalistes, mais le terrorisme d’État consiste à arrêter les journalistes et à bloquer les médias pour atteindre le même objectif. Dans les deux cas, on étouffe la liberté.”

La position du Quotidien du peuple n’est pas sans intérêt, présentée sous le couvert d’une “opinion”, ce qui est une façon de formuler une position officielle sans le dire. La condamnation de l’attentat est sans ambiguïté aucune. Mais elle est assortie de quelques nuances sur la politique française. Certes “lutter contre le terrorisme international n’est en aucune façon une erreur”. Cependant, l’auteur de cette “opinion” fait observer que “la Syrie est le berceau de la pagaille au Moyen-Orient”. Ce pays est aussi un bastion de l’EIIL. Et la France n’a rien fait pour encourager la réconciliation entre le gouvernement syrien et l’opposition armée. La guerre civile en Syrie est une aubaine pour les islamistes. Bref, “le gouvernement français devrait réfléchir sérieusement à sa politique à l’égard de la Syrie”.

Par Philippe Barret

Publié le 13/01/2015

Publié dans Chine | Pas de Commentaire »

TIBET Peut-on se moquer du dalaï-lama ?

Posté par cercletibetverite le 13 janvier 2015

TIBET   Peut-on se moquer du dalaï-lama ?

Après l’attentat contre Charlie Hebdo, des Tibétains s’interrogent à leur tour sur la possibilité de ridiculiser la religion.

  • http://www.courrierinternational.com/article/2015/01/13/peut-on-se-moquer-du-dalai-lama
  • COURRIER INTERNATIONAL
  • 13 JANVIER 2015
  •  Le dalaï-lama en décembre 2014, en Italie - AFP/Andreas SolaroLe dalaï-lama en décembre 2014, en Italie – AFP/Andreas Solaro

« L’attentat contre Charlie Hebdo, qui était lié à un sentiment d’offense d’une sensibilité religieuse, nous fait réfléchir sur notre propre capacité à rire de notre religion », souligne un Tibétain dont le post est publié sur le blog de la poétesse tibétaine Woeser.

« Cela m’a fait réfléchir sur notre sensibilité religieuse, et sur le droit à ridiculiser la religion et ses figures », écrit Gesar Gyaltso. « Le Tibet a une longue tradition de la satire, et bien des manières de ridiculiser les grands et les puissants. Les chansons satiriques tibétaines sont comparables aux caricatures politiques. Nous sommes religieux, mais nous sommes aussi capables d’être critiques vis-à-vis de notre religion. »

L’auteur cite un proverbe pour appuyer sa réflexion : « Les bons grains poussent sur les rives des fleuves, les lamas naissent dans les familles riches. »

Les fesses qui sentent l’encens

Même la réincarnation du dalaï-lama peut être un sujet de plaisanterie, dit-il, à propos des circonstances de la naissance du treizième dignitaire, celui qui précéda le dalaï-lama actuel. « Dans le village de Dagpo, un poème a circulé : ‘Jour glorieux. A Dagpo, Mme Doring a les fesses qui sentent l’encens’. » Car des femmes au Tibet s’étaient mises à brûler de l’encens pour purifier leurs parties intimes, dans le vain espoir de concevoir le prochain dalaï-lama, explique l’auteur.

Personne ne s’est jamais offensé de tels textes, poursuit-il. Récemment, le quatorzième dalaï-lama a même reconnu dans une interview à la BBC qu’il était possible qu’un dalaï-lama fût « idiot ». « Il est regrettable que cette tradition satirique s’efface, et que l’on ait appris à s’offenser, à être moins critiques vis-à-vis de notre propre tradition. »

Publié dans Dalai Lama | Pas de Commentaire »

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...