• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 novembre 2014

Véronique Jannot au chevet des Tibétains

Posté par cercletibetverite le 22 novembre 2014

Le Parisien | Yves Fossey | 18-11-2014 07:00

Véronique Jannot au chevet des Tibétains
Véronique Jannot au chevet des Tibétains dans Tibet 4300103_11-1-607197960_545x341
Conflans-Sainte-Honorine hier.Véronique Jeannot, aux côtés de Christian Souchon, le président de l’association La Pierre Blanche, a déjeuné avec les réfugiés tibétains qui dorment sous le pont de la N184. (LP/Y.F.)

A l’approche de l’hiver, l’affaire est jugée préoccupante. Une cinquantaine de Tibétains, qui ont déposé des dossiers de demande d’asile politique en France, vivent depuis plusieurs mois sous le pont de la N 184 à Conflans-Sainte-Honorine. Hier, Laurent Brosse, le maire UMP de la ville, mais aussi la comédienne Véronique Jannot, engagée pour défendre la cause des Tibétains, se sont rendus sur place dans le but d’attirer l’attention des services de l’Etat.

L’actrice, qui a créé tout spécialement l’association Graines d’avenir en 2005 afin de soutenir ce peuple, lance un appel à la compassion. « Ces personnes sont en danger », souligne Véronique Jannot. Installés sous le pont, les réfugiés vivent dans des conditions indignes. Tandis que certains vivent dans des tentes, d’autres dorment dehors sur des matelas posés à même le sol au pied d’une pile de l’ouvrage. Il n’y a ni sanitaires ni douche et le bruit de la circulation est permanent.

Des réfugiés arrivent toutes les semaines

Par le biais de son association, Véronique Jannot a offert une aide matérielle dont des couvertures.

Elle a déjeuné parmi les Tibétains sur la péniche « Je sers » qui assure un repas chaud chaque midi pour les démunis en récoltant tous les jours des dons des grandes surfaces et de particuliers. « Ils fuient leurs pays parce que leur culture est maltraitée par les autorités chinoises. Ils s’endettent pour payer 15 000 E à des passeurs, insiste Véronique Jannot. En France, ils n’ont rien : ni argent, ni papiers. Malgré cela, ils ne se plaignent jamais ».Christian Souchon, le président de l’association humanitaire La Pierre-Blanche, qui les accompagne dans leurs démarches, a fait part de son inquiétude. « Il y a encore des arrivées toutes les semaines, indique-t-il. Alors que beaucoup sont à la rue sur Paris, entre eux le bouche à oreilles fonctionne et de fait ils rejoignent le groupe de Conflans qui est l’un des plus importants de la région ».Conscient de la situation Laurent Brosse a voulu faire un point complet sur le sujet. « L’hiver approche, les températures vont baisser, s’inquiète-t-il.
Il est hors de question de laisser des gens sous des tentes. Il ne faut pas attendre qu’un drame se produise ». Afin de permettre aux réfugiés de se laver, des bons d’accès aux bains-douches de la ville seront remis à l’association La Pierre Blanche qui en fera la distribution.

Publié dans Tibet | Pas de Commentaire »

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...