• Album : FREE TIBET
      <b>FREE TIBET</b> <br />
  • mai 2014
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Inde
  • > 13/ -Ile de la Réunion – Du Tibet à l’Inde, l’exil pour exister

13/ -Ile de la Réunion – Du Tibet à l’Inde, l’exil pour exister

Posté par cercletibetverite le 24 mai 2014

13/

Photos d’Anne-Line Siegler à la médiathèque

Ile de la Réunion – « Du Tibet à l’Inde : l’exil pour exister »

Clicanoo.re – Le Journal de l’île de la Réunion - 23 mai 2014 - 

 13/   -Ile de la Réunion - Du Tibet à l'Inde, l'exil pour exister dans Inde 51c188412ea36c3f104897260ccd5f76
 
 Une belle expo à voir jusqu’au 28 mai (photos S.L-Y).
 
 

EXPO A SAINTE-MARIE

Anne-Line Siegler, gagnante du Prix Célimène en mars 2012, expose ses photos à la médiathèque de Sainte-Marie. Une première pour la jeune femme de 34 ans, qui vit à la Réunion depuis l’âge de 10 ans. Après un bac littéraire, elle a entrepris en Métropole des études de lettres modernes et d’ethnologie avant de revenir dans l’île, clôturer son cursus universitaire par un DESS en communication. C’est en 2005 qu’elle s’expatrie en Asie pour un parcours professionnel de près de cinq ans.

« Du Tibet à l’Inde : l’exil pour exister » est sa première expo. « Je ne suis pas une photographe professionnelle et la photo est pour moi un médium, un moyen de faire passer un message, comme l’écriture. J’aime la puissance évocatrice de l’image, les possibilités qu’elle présente. La photo est pour moi un langage avec ses codes et ses décodages. J’aime l’idée du symbolisme, de la suggestion, de l’implicite que permettent l’image et ses multiples interprétations ; en littérature aussi, on peut recourir à l’image pour montrer, suggérer plutôt que d’affirmer ; ces deux démarches ne me paraissent pas si éloignées. La photographie me permet de partager un regard, un engagement que les mots échouent parfois à traduire. Ma démarche dans ce travail sur les Tibétains de l’exil a été celle du reportage et je me suis obligée à la plus grande objectivité, laquelle est relative, puisque le choix d’un thème, de son traitement, est déjà une prise de position. La démarche photo journalistique m’inspire particulièrement, même si je ne la pratique pas« , explique-t-elle.

Son travail photographique, elle l’a réalisé en juin 2013 dans le Nord de l’Inde, à Dharamsala, une petite ville perchée sur les contreforts de l’Himalaya. C’est là où s’est réfugié le dalaï-lama, suivi par des millions de Tibétains.

Rencontre ce samedi avec le public

Dans ce projet sur les Tibétains réfugiés en Inde, elle a montré plusieurs aspects de leur quotidien. « Le fait d’être derrière l’objectif m’a aidé à la prise de distance dans des situations parfois émotionnellement compliquées. L’une des difficultés majeures a été de ne pas exposer certaines personnes, des réfugiés politiques par exemple, et de leur assurer l’anonymat. Les répercussions sur eux, s’ils rentrent un jour au Tibet, ou sur leurs familles restées là-bas, peuvent être conséquentes« , fait remarquer Anne-Line Siegler.

Dans ce travail, elle a aussi voulu montrer une autre facette de l’Inde que l’on connaît moins : l’Inde bouddhiste et l’Inde terre d’accueil de réfugiés afghans, sri-lankais, bengladais etc. Une belle expo à voir jusqu’au 28 mai.

La photographe sera présente ce samedi 24 mai à la médiathèque de 14h à 16h pour s’entretenir avec le public.

J.P-B

  Expo photos
   Photos : Anne Line Siegler,

Laisser un commentaire

 

Nina |
Le blog de Choune |
Coordination pour la Défens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vrankennathalie
| Algérie, monde arabe
| Bienvenue à SAINT-CYR-SUR-M...